Aller au contenu principal

SESSION CRIMINELLE DU 9 JANVIER 2018

DOSSIER DE PRESSE. JUSTICE

DE LA PREMIERE SESSION CRIMINELLE DE LA COUR D’APPEL DE BANGUI

JOUURNEE DU 9 JANVIER 2018

Deuxième journée de la Session Criminelle de la Cour d’Appel de Bangui. Ce mardi 8 janvier 2018 en la salle d’audience de la cour de Cassation à Bangui

Au rôle affaire MALAM Oumar alias Oumar Saïd et BOLOWANE Bienvenu Junior reconnus comme les présumés accusés dans l’assassinat du Haut Magistrat Martineau Modeste BRIA alors Directeur Général des Services Judiciaires le 16 novembre 2014 au restaurant le Cointreau situé à Sica2 dans le 2ème arrondissement de Bangui.

L’audience a été présidée par le Président Pamphile ORADIMO entouré de deux Juges, le Ministère Publique est représenté par le Magistrat Hors Hiérarchie Éric Didier TAMBO

Les deux présumés sus cités sont en cavale, donc absents le jour du procès.

Après l’audience de l’un des frères du regretté BRIA, le collectif des avocats de la ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme, la Fédération Internationale des Droits de l’Homme et l’Organisation Centrafricaine des Droits de l’Homme s’est constitué partie civile pour s’allier à la famille Bria.

Ceci étant, sept avocats se sont succédés à la barre pour demander réparation en faveur de la famille de Martineau Modeste BRIA qui a laissé six (6) enfants, cinq (5) frères et sa vieille maman derrière lui. Ainsi, une somme de Cinq cent million francs CFA (500 000 000 frs CFA) a été revendiquée pour la famille Bria et un (1) franc symbolique pour les avocats

Quant au Procureur Général Éric Didier TAMBO qui représente le peuple centrafricain, a dans son réquisitoire rappelé les moments douloureux qu’a connu le pays dans la période de 2001 à 2014, période durant laquelle plusieurs de ses collègues étaient abattus dans les circonstances similaires à celles de Bria Modeste Martineau

Et, le Procureur Général a précisé après démonstration faite, que les présumés accusés à savoir les nommés MALAM Oumar alias Oumar Saïd et BOLOWANE Bienvenu Junior sont reconnus comme étant des assassins de Bria et non des Braqueurs, demande leur condamnation à la peine des travaux forcés à perpétuité

Le verdict rendu par le Président de la séance le Magistrat Pamphile ORADIMO déclare les nommés MALAM Oumar alias Oumar Saïd et BOLOWANE Bienvenu Junior coupables de l’assassinat du Magistrat BRIA Modeste Martineau, les condamne à la peine des travaux forcés à perpétuité et doivent payer une somme de 250 000 000 frs CFA (deux cents cinquante million de francs CFA) à la famille Bria à titre de dommage.