Aller au contenu principal

Session Criminelle du 19 juillet 2018: le procès 2

DOSSIER DE PRESSE. Ministère de la Justice

Comme convenu le lundi 16 juillet 2018 en la salle d’audience de la Cour de Cassation, compte tenu d’une irrégularité dans la procédure du traitement des dossiers concernant l’affaire ministère Public contre madame KPIAMALE ROSE, KPIAMALE BONAVENTURE, KPIAMALE JOSUE alias Yati, NAMBONA RODRIGUE, KPIAMALE Shadrac et SAMEDI CHRISTELLE tous inculpés pour meurtre, crime prévu et puni par les articles 51 et 52 du code pénal, était renvoyé au 19 juillet 2018

Au démarrage de ce procès en ce jour du 19 juillet 2018 en la salle d’audience de la cour de cassation, l’ordonnance de renvoi ne peut être lue pour une deuxième fois, les parties prenant part au déroulement de cette cour ont unanimement accepté de procéder directement

La cour était composée de :

Président : le magistrat Hors Hiérarchie PESSIRE Joachim Thierry

Assesseur : 1- le magistrat NDAKALA Alfred

                       2- le magistrat madame PISMIS Mauricette

Ministère Public :

  • Procureur Général : le magistrat Hors Hiérarchie TAMBO Éric Didier
  • Partie civile : maître YANGUE

La défense :

  • Maître MAÏTOVO Anatole
  • Maître MENET Lucien Valère

Greffier rapporteur : Mr BOGALIGUE-LOUDOU Aimé Cyrille

Huissier : Mr Noël

Rappelons que dame KPIAMALE Rose était placée sous mandat de dépôt le 16 octobre 2016, les autres belligérants étant en fuite, seront jugés par contumace.

Le 16 décembre 2016 et au quartier OUANGO dans le 7ème arrondissement suite à une altercation verbale entre Dame KPIAMALE Rose et sieur MBETINGOU Jean Paul, le nommé MOSSOUA Polycarpe beau-frère de ce dernier qui tentait de faire passer un câble électrique à travers la concession de dame KPIAMALE Rose fut pris à partie par cette dernière. A cette altercation des disputes se sont soulevés et dame KPIAMALE Rose a fait venir ses proches dont KPIAMALE Bonaventure, KPIAMALE Josué alias Yati, NAMBONA Rodrigue et KPIAMALE Shadrac pour une expédition punitive

Face à cette horde des combattants venus prêter main forte à dame KPIAMALE Rose, sieur MBETINGOU Jean Paul a réussi à prendre fuite laissant le pauvre MOSSOUA Polycarpe qui a été cerné, battu et poignardé à l’abdomen que conduit à l’hôpital va succomber quelques minutes plus tard à ses blessures (cf. photos ci-jointes)

Des questions ont été posées à l’accusée pour éclairage de la cour, des réponses ont été fournies, mais la satisfaction des membres de la cour serait moindre, des témoins ont afflué à la barre pour éclairer et apporter des précisions aux événements qui se sont déroulés ce jour-là entre 18 heures 30 minutes et 19 heures. Après l’audition des témoins, le président de la cour a levé la séance pour demain 20 juillet 2018.