Aller au contenu principal

Session Criminelle du 17 janvier 2018

DOSSIER DE PRESSE. JUSTICE

PREMIERE SESSION CRIMINELLE DE LA COUR D’APPEL DE BANGUI

du 17 janvier 2018

Le 17 janvier 2018 en la salle d’audience de la Cour de Cassation de Bangui, l’audience de la session criminelle de Bangui a repris et était consacrée à la plaidoirie des avocats de la partie civile qui sont au nombre de neuf (collectif représentant la LCDH, l’OCDH et la FIDH). Dans leurs allocutions, ils ont élucidé les cinq chefs d’accusation arrêtés à l’encontre de monsieur ANDJILO à savoir Assassinat, vols aggravés, séquestration, détention illégale d’armes et minutions de guerre et association des malfaiteurs. Ainsi, ce collectif d’avocats de la partie civile a demandé à ce que dommage soit versé aux victimes d’un montant d’une centaine de million de francs CFA et 1 F CFA pour chaque avocat de la partie civile

La parole était donnée aux avocats de la défense de l’accusé pour leur plaidoirie, se sont succédés pour prendre la parole, les maitres Jean Pierre MADOUKOU et Didier GONINZAPA ont apporté quelques éléments compromettants pouvant nettoyer les accusations portées à l’encontre e leur client commun, remettant en cause toutes les accusations les comparant à un château en carton fabriqué de toutes pièces pour inculper leur client commun, et que ce château s’écroulera bientôt

La journée étant épuisée, l’audience ne reprendrait que le 18 janvier 2018