Aller au contenu principal

Session Criminelle du 16 janvier 2018

DOSSIER DE PRESSE. JUSTICE

PREMIERE SESSION CRIMINELLE DE LA COUR D’APPEL DE BANGUI

du 16 janvier 2018

En ce jour du 16 janvier 2018 s’est tenue en la salle d’audience de la cour de Cassation de Bangui la continuité de la session criminelle concernant l’affaire Ministère Public contre Monsieur NGAÏBONA Rodrigue alias Général ANDJILO, sous la présidence du Président de la Cour d’Appel de Bangui le Magistrat Hors Hiérarchie Roch Alfred NGOUMBRE, les accesseurs et les jurés n’ont pas été changés.

Le Ministère Public était représenté par le Magistrat Ghislain GREZENGUE 1er avocat Général à la Cour d’Appel de Bangui

Comme d’habitude, les cinq chefs d’accusation attribuées à l’encontre du présumé accusé NGAÏBONA Rodrigue alias Général ANDJILO lui sont lus.

Durant les trois jours d’audience qui se sont suivis, les chefs d’accusation tels que détention illégale d’armes et de munitions de guerre, séquestration et vols aggravés revenaient souvent et sont entrecoupés par les avocats de la défense et le Ministère public, ce qui faisait prolonger les débats

Il est à rappeler qu’au tout début d’audience, l’enquête de moralité de présumé accusé révèle que son casier judiciaire est vierge.

Seulement, la déposition du chef de quartier OUHAM 2 à Boye Rabbe, faisait comprendre que monsieur NGAÏBONA Rodrigue alias Général ANDJILO représentait un danger permanent dans son quartier pour toute la population et aussi dans l’environnement de son domicile (allocution très explicite)

Après avoir donné la parole à monsieur ANDJILO, sa réplique était sèchement négative au regard de tout ce qu’on lui reprochait

La journée était épuisée, et l’audience ne reprendrait que le lendemain 17 janvier 2018