Aller au contenu principal

FORMATION DES JURES DE LA DEUXIEME SESSION CRIMINELLE DE L’ANNEE 2018

En ce jour du 19 novembre 2018 à 9 heures 30 minutes, en la salle de la réunion du Ministère de la Justice et des Droits de L’Homme de Bangui s’est tenue une formation des jurés sélectionnés lors du tirage au sort du vendredi 9 novembre 2018 sur l’éthique de la pratique du travail de juré dans les cours criminelles.

Etaient présent lors de cette formation :

  1. Le magistrat Hors Hiérarchie, Président près la Cour d’Appel de Bangui monsieur NGOUMBRE Alfred Rock
  2. Le Procureur Général près la Cour d’Appel de Bangui, le magistrat Hors Hiérarchie monsieur Éric Didier TAMBO
  3. Le magistrat MATIGO Expert Judiciaire au PNUD
  4. Le magistrat MISSET Antoine Expert Judiciaire, Représentant pays du PNUD
  5. Madame BANGUE Pétula Assistante au PNUD
  6. L’Informaticien, Administrateur du site web du Ministère de la Justice monsieur PABADJA WAGRA Guy Christ
  7. Les quinze (15) jurés tirés

L’expert judiciaire le magistrat MATIGO a introduit cette formation pour imprégner les jurés qui ne sont pas habitués aux principes de fonctionnement de ce travail.  

Faisant rapport sur le comportement de chacun dans sa propre localité et entourage, il a rappelé aux jurés la manière de se comporter devant les problèmes tels élucidés lors des procès

Le Président NGOUMBRE a pris la parole pour spécifier aux jurés leurs manières de se comporter dans les instances pour rendre un jugement. Il faut être attentif lors du déroulement des procès pour ne pas dire autre chose à la place d’une autre.

Un juré doit garder sa dignité en toutes circonstances pour que le jugement qu’il rend soit pris en compte.

Il doit avoir un air serein, un langage méticuleux.

Il a par ailleurs rappelé aux jurés le feeling de reconnaissance des présumés criminels, qui sont souvent en situation de présomption d’innocence.

Le juré doit avoir beaucoup de courage pour ce qu’il fait afin de ne pas passer outre les principes qui relèvent des fondamentaux de l’éthique de ce travail.

Un juré n’est pas rancuneux, il agit selon les termes retenus lors du procès

Il a par ailleurs rappelé que l’un de profile comportemental du juré repose sur le doute.

Un juré ne doit pas agir sur affirmation faite par le présumé accusé lors d’un procès, une remise en question est nécessaire pour mieux trancher les problèmes qui sont élucidés.

Un moment de pause a été observé

A la reprise, un document sut les DROITS ET OBLIGATIONS DES JURES AU COURS DES DEBATS a été distribué aux jurés

Une période d'entretien et d'échanges avec les jurés sur la compréhension de la leçon d’éthique du travail des jurés a été observée, le Président NGOUMBRE a mis le poids sur la qualité morale du juré à apprécier les problèmes tels qu’ils sont exprimés dans les procès au regard de la loi.

La formation a pris fin à 14 heures 30 minutes

                                                                                                                                            G C P W