Aller au contenu principal

ATELIER DE VALIDATION TECHNIQUE DU DOCUMENT DE LA POLITIQUE NATIONALE DE SANTE DES PERSONNES DETENUES EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Atelier de Validation technique du Document de la politique nationale de santé des Personnes détenues en République Centrafricaine

Du 12, 13 et 14 février 2018 à Bangui en la salle de Réunion du Ministère de la Justice

Journée du 12 février 2018

La situation sanitaire des personnes détenues dans les établissements pénitentiaires en République Centrafricaine a fait l’objet de constats alarmants de la part des partenaires intervenant en milieu carcéral.

Face à cette situation, le Gouvernement de la RCA avec l’appui technique et financier de la MINUSCA et du CICR avait créé en mai 2016 un groupe de travail chargé de la rédaction du document cadre politique national de santé dans les établissements pénitentiaires

Vu la pertinence du problème, toutes les personnes ressources et experts de certains départements ministériels sectoriels, les organisations de la société civile, les structures privées et publiques, etc. doivent apporte leurs contributions pour une résolution efficace attendue.

En s’inspirant d’exemples concrets tirés d’autres pays, des objectifs sont fixés pour que cet atelier puisse fournir les résultats attendus, il s’agit de :

  • Ressortir clairement les problèmes majeurs de santé dans les établissements pénitentiaires ;
  • Vérifier la cohérence entre les problèmes soulevés et les orientations prioritaires mises en relief dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale ;
  • Visiter et enrichir la section réservée aux axes prioritaires et stratégies ;
  • Relire et améliorer le dispositif de suivi/évaluation de la politique nationale.

A la fin de cet atelier, des résultats sont attendus, à savoir :

  • L’analyse de la situation de la santé en milieu carcéral est bien connue ;
  • Les axes prioritaires et les stratégies sont clairement définis ;
  • Le cadre de mise en œuvre et le mécanisme d suivi/évaluation sont améliorés ;
  • Le document est validé par les experts.

En approche méthodologique, l’atelier se déroulera par des travaux de groupe et les séances plénières ainsi que l’usage des aides audio visuelles tels que les tableaux, le flip chart et le vidéo projecteur

Les participants viennent des différents départements et institutions concernés par les problématiques de santé dans les établissements pénitentiaires, des personnes ressources connues pour leur expertise dans divers domaines en relation avec les secteurs de la justice et de la santé.

Ceci étant :

  • Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme (4 personnes) ;
  • Ministère des Finances et du Budget (1 personne) ;
  • Ministère de l’Urbanisme, de la Ville et de l’Habitat (1 personne) ;
  • Ministère de la Promotion Féminine, de la Famille et de la Protection de l’enfant (1 personne) ;
  • Ministère de la Défense Nationale et de la Reconstruction de l’Armée (4 personnes) ;
  • Ministère de la Santé et de la Population (4personnes) ;
  • Organisation Mondiale de la Santé (2 personnes) ;
  • Comité International de la Croix Rouge CICR (1 personne) ;
  • Section des Affaires Judiciaires et Pénitentiaires de la MINUSCA (3personnes) ;
  • Faculté des Sciences et de la Santé (Département de Santé Publique) de l’Université de Bangui (1 personne) ;
  • Laboratoire National de Biologie et de Santé Publique (1 personne) ;
  • Institut Pasteur de Bangui (1 personne) ;
  • Comité National de Lutte Contre le SIDA (1 personne) ;
  • Programme National de Lutte Contre la Tuberculose (1 personne) ;
  • Programme National de Lutte Contre le Paludisme (1 personne) ;
  • ONG FRACARITA (2 personnes) ;
  • Chef de Service de Psychiatrie à l’Hôpital Général de Bangui (1 personne) ;
  • Directeurs des Hôpitaux de Bangui (Général, Communautaire, Complexe Pédiatrique, Amitié et Elisabeth Domitien de Bimbo) (5 personnes) ;
  • Service de Presse Multimédia et Numérique du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme (2 personnes).

Pour un travail bien fourni, il était convenu de partager le nombre des participants en quatre groupes, après que le Docteur Gilles Davy KOSSA (Président du Comité de Rédaction du Document de Politique Nationale de Santé dans les établissements pénitentiaires, ancien Coordonnateur de Santé dans les établissements pénitentiaires de Bangui et Bimbo) ait fini d’exposer le thème sus énuméré

Le Thème central s’est vu subdivisé en quatre sous Thèmes qui seront répartis entre les groupes créés

Ceci étant,

  • Le 1er Groupe : Analyse de la Situation et Problèmes majeurs dans les établissements pénitentiaires
  • Le 2ème Cadrage : Politique du Document
  • Le 3ème Groupe : Cadre de mise en œuvre et mécanisme de suivi/évaluation
  • Le 4ème Groupe : Financement de la politique de Santé et partenariat

Automatiquement les travaux des groupes ont démarré, et chaque groupe était représenté au sein de l'entité par un Président et un rapporteur

La séance a pris fin à 16 heures pour reprendre le 13 février 2018